Accueil  /   Efficacité énergétique et GES  /   Les bâtiments municipaux  /   Les certifications

Les certifications

Au cours des dix dernières années, le concept de certification de bâtiments a pris un essor important au Québec et en Amérique du Nord. Ces certifications ont généralement des objectifs communs :

  • Encourager les propriétaires à améliorer la qualité des bâtiments dans lesquels vit la population
  • Leur fournir un guide pour y arriver
  • Leur fournir un système de certification permettant de reconnaître les succès atteints


Les certifications ont d’abord été créées pour les nouvelles constructions, mais se sont diversifiées depuis quelques années pour englober également les bâtiments existants.

La certification d’un bâtiment durable permet de documenter, selon une méthode neutre, standardisée et approuvée par une tierce partie, la réalisation d’un bâtiment à haute performance. De manière générale, un bâtiment certifié selon l’un des programmes proposés dans cette section possède des caractéristiques qui permettent d’affirmer objectivement qu’un certain niveau de durabilité ou de performance environnementale a été atteint.

En plus de faire office d’assurance-qualité, la certification constitue généralement une valeur ajoutée au bâtiment. D’ailleurs, selon une étude conduite par l’Université de San Diego et le Commercial Real Estate Broker CB Richard Ellis Group, les bâtiments durables ont des taux d’inoccupation de 3,5 % inférieurs aux immeubles de même type non certifiés alors que les tarifs de location sont de 13 % supérieurs. L’étude a été effectuée sur 154 bâtiments, pour un total de 51,6 millions de pieds carrés.

Une préoccupation récurrente des propriétaires est l’évaluation des investissements requis pour obtenir une certification. Cette évaluation n’est pas simple et dépend d’un ensemble de facteurs tels que :

  • La certification visée
  • Le niveau de certification à obtenir
  • Dans le cas d’un bâtiment existant, l’état du bâtiment pour lequel la certification est visée : un bâtiment peu performant devra faire l’objet d’investissements plus importants pour atteindre le niveau requis par la certification
  • La superficie du bâtiment et sa vocation, etc.


Les investissements liés aux certifications peuvent en fait être scindés en deux composantes :

  • Les investissements requis pour améliorer la performance du bâtiment au niveau de l’énergie, de l’utilisation de l’eau ou d’autres caractéristiques environnementales
  • Les investissements requis pour documenter la performance atteinte, étape essentielle pour obtenir la certification voulue


Les premiers investissements sont généralement bénéfiques et offrent un retour sur investissement, des bénéfices environnementaux ou une amélioration du confort des occupants. Les seconds servent principalement à obtenir la visibilité liée à la certification. Certains propriétaires moins préoccupés par la visibilité font donc le choix d’intégrer les exigences des certifications à leurs projets sans nécessairement assumer les frais de documentation (ou partiellement). Ces derniers n’obtiennent donc pas la certification, mais réalisent tout de même des progrès environnementaux, ce qui est un autre choix à considérer.

Cette section présente certaines options disponibles pour reconnaître les efforts des propriétaires de bâtiments par des certifications et autres.

Impliquez-vous dans la trousse

Les experts derrière ce chapitre

Comité d'experts

Architecte, MOAQ, professionnelle accréditée LEED BD+C Vouli Mamfredis Vouli Mamfredis
Studio MMA
Expert-conseil, B. Ing., M.Sc Francis Pronovost Francis Pronovost
Écobâtiment
Ingénieur énergéticien Guillaume Porcher Guillaume Porcher
Green e-motion

Mandat spécifique

  • Gilles Auger
    AQAIRS
  • David Bérubé
    Quantum Énergie
  • Jean-François Baril
    AQME
  • Paul Dupas
    Écobâtiment
  • Frédéric Genest
    PAGEAU MOREL
  • Jean-Philippe Jacques
    AQME
  • Paul-Alexandre Langlais
    Ambioner
  • Léa Méthé-Myrand
    Écobâtiment
  • Marie-Josée Roy
    AQAIRS
  • Marie-Ève Sirois
    Écobâtiment
  • Denis Tanguay
    CCÉG
  • Sonia Veilleux
    Ambioner
  • Nicolas Lacroix
    Ecosystem
Voir la liste complète
des experts de la trousse