Téléchargez cette étude de cas
Accueil  /   Études de cas  /   La flotte de véhicules  /  Banff : Hybridation du transport en commun

Hybridation du transport en commun à Banff

Impliquez-vous dans
Ma municipalité efficace
 

Recherche par critères

Titre du projet : Hybridation du transport en commun à Banff

Nom de la municipalité : Ville de Banff, Alberta

Description du projet :

La Ville de Banff se situe dans le parc national de Banff, qui fait partie d’un site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Sa population permanente n’est que de 8700 résidents, mais Banff reçoit annuellement plus de trois millions de visiteurs ; par conséquent, les niveaux d’émissions de gaz à effet de serre (GES) sont plus élevés que la moyenne pour une ville de cette taille. En raison de son emplacement unique, la Ville de Banff veut être un chef de file dans la planification et la durabilité environnementales.

La Ville a d’abord effectué des recherches sur des autobus à carburant de remplacement. L’équipe de projet a choisi quatre autobus hybrides biodiesels-électriques Nova de 12 mètres ayant des planchers bas, des rampes d’accès pour fauteuils roulants et des attaches pour fixer solidement les fauteuils roulants quand l’autobus est en mouvement. De conception large, on peut également y transporter des skis, des planches à neige, des poussettes, etc.

Avant de mettre les autobus hybrides sur la route, la Ville a formé les conducteurs sur la façon de les manœuvrer et a formé le personnel sur l’utilisation des nouvelles boîtes de perception et du système de reçus de correspondances. Elle a également modifié les panneaux de tous les arrêts d’autobus. Le nouveau parc est entré en service en juin 2008. L’installation du système d’information en temps réel a pour sa part été retardée, mais il était en fonction deux mois après l’entrée en service des autobus.

Enfin, on a construit le garage de stationnement et d’entretien des autobus en fonction des normes LEED®. Trois ans auront finalement été nécessaires pour réaliser le projet de la recherche sur les véhicules hybrides à la construction du garage.

On suit chaque autobus au moyen d’un système d’information en temps réel équipé d’un système de positionnement global (GPS). Pour connaître l’heure exacte d’arrivée du prochain autobus, les passagers peuvent consulter les 10 panneaux à affichage DEL installés dans la ville. Ils peuvent également suivre la progression de leur autobus sur une carte en ligne. Les boîtes de perception acceptent les devises canadienne et américaine, ainsi que les jetons d’autobus

Les autobus diesels standards auraient coûté 1,6 million de dollars alors que les véhicules hybrides biodiesels-électriques en ont coûté près de 2,6 millions. Même si l’on ne prévoit pas que les autobus permettront d’économiser suffisamment sur le coût du carburant pour couvrir le coût en capital plus élevé, ils contribuent à promouvoir Banff en tant que collectivité écologique et innovatrice.

Même si les économies de carburant n’ont pas été aussi importantes que ce que souhaitaient les gestionnaires du projet, l’intérêt suscité s’est avéré avantageux pour Banff et l’industrie du tourisme. « Comme nous sommes l’une des premières villes à adopter cette technologie, tout ne sera pas parfait, mais cela contribue à créer une demande et à pousser l’industrie à continuer de s’améliorer », a affirmé Karen Sorensen, mairesse de Banff.

Un tel projet va plus loin que simplement acheter quelques autobus et les mettre sur la route. L’équipe insiste sur le fait qu’il faut accorder suffisamment de temps pour mettre en œuvre tous les éléments du système, tels le marketing, la formation du personnel et le transport des autobus du point de vente vers votre ville. (Dans le cas de Banff, il a fallu conduire les autobus à partir de Montréal.) « Nous ne nous étions accordé que six semaines pour faire tout ce travail, a expliqué Jason Zimmerman, un agent technique participant au projet. Si nous avions eu un mois ou deux de plus, cela aurait beaucoup facilité les choses. Les deux premières semaines après la mise en service ont été très chargées étant donné que nous devions régler les problèmes liés au réseau. »

Enfin, la construction du garage LEED® a été plus longue et plus dispendieuse que prévu. Étant donné que c’était la première fois que la Ville et l’entrepreneur devaient travailler avec ce système de construction écologique, les prévisions se sont révélées inexactes.

Population : 8 700 habitants

Dates de début et de fin du projet :
Début 2007 à fin juin 2008



Impacts énergétiques

On prévoit que l’enveloppe du bâtiment, son système électrique et les installations techniques sans CFC permettront de réduire les coûts énergétiques de 30 %, soit des économies d’environ 12 000 $ par année (aux taux de 2010).


Impacts sociaux

Le nouveau parc d’autobus a stimulé la fierté communautaire et relancé l’industrie du tourisme. Des caractéristiques conviviales, telles que des supports à bicyclette, de l’espace pour les skis et les planches à neige, et des écrans diode électroluminescente (DEL) pour suivre le prochain autobus en temps réel, ont contribué à doubler le nombre de passagers.


Impacts économiques

Selon l’équipe de projet, le nombre de passagers a doublé, notamment en raison du concept convivial des autobus, du système de suivi des autobus et des ententes avec les hôtels et les commerces qui offrent des tarifs réduits ou des déplacements gratuits aux employés et aux clients.


Impacts environnementaux

On prévoit que la durée de vie du nouveau garage de stationnement et d’entretien conforme aux normes LEED® sera de 50 ans de plus que s’il avait été construit selon des méthodes classiques. Son système de collecte de l’eau de pluie sur le toit fournit de l’eau pour laver les autobus, ce qui permet d’économiser annuellement une quantité d’eau estimée à 1,2 million de litres.


Coûts du projet :

Coût total du projet

4 129 639 $


Recours au(x) programme(s) d'aide financière suivant(s) :

Fonds municipal vert (FMV) de la Fédération canadienne  des municipalités (FCM) 300 000 $

Personne(s) contact :

Municipalité
Ville de Banff
Chad Townsend
Coordonnateur des services environnementaux
403 762-1110
chad.townsend@banff.ca

Fournisseur(s) d’équipement
Nova Bus


Notes

Pour télécharger l'étude de cas du Fonds municipal vert

Pour télécharger le rapport du Fonds municipal vert (anglais seulement)