Accueil  /   Efficacité énergétique et GES  /   La flotte de véhicules  /   La mise en œuvre du plan d’action

La mise en œuvre du plan d’action

La mise en œuvre du plan d’action est la dernière étape à réaliser pour les gestionnaires municipaux. Cette section rejoint le dernier objectif de cette trousse qui vise à outiller les municipalités pour la mise en place d’actions visant les économies d’énergie et la réduction des émissions de GES. Voici quelques points concrets sur la démarche à adopter que pourront utiliser les gestionnaires municipaux dans la gestion de leurs opérations quotidiennes.

En premier lieu, il est nécessaire de travailler sur un besoin important et non un besoin « intéressant ». Pour ceci il est préférable de réaliser quelques étapes préliminaires qui permettront de quantifier l’importance du besoin. Par exemple :

  • Réaliser un inventaire de la flotte indiquant les principales caractéristiques de tous les véhicules  (marque, modèle, année de mise en service, type de carburant, département affilié, etc.)
  • Rédiger une description de tâches pour chaque véhicule (tâches principales et secondaires, capacité du véhicule, besoins de formation pour l’opérateur, etc.)
  • Élaborer une ligne de base de la consommation de carburant. Il s’agit de recueillir les données de consommation pour chaque véhicule par litres/100km ou litres /heure, selon le cas (pour cela, l’installation d’un ordinateur de bord peut-être envisagé)
  • Réaliser un suivi de ces consommations sur une période donnée


Avec ces étapes préliminaires les gestionnaires municipaux seront à même de connaître leur consommation de carburant et de suivre ses variations lorsqu’un changement survient, tel que l’adoption d’une politique, une formation d’écoconduite, l’implantation de technologie sur les véhicules, etc.

La mise en œuvre du plan d’action demeure par la suite un enchaînement PODC (Planifier, Organiser, Diriger, Contrôler) :

  • PLANIFIER : Dans cette phase, il s’agit de définir des objectifs cohérents et réalistes. En premier lieu il est nécessaire de se comparer (pratique communément appelée benchmarking), avec d’autres municipalités, par exemple. Les gestionnaires devront recenser les options de produits et systèmes offerts sur le marché, s’informer des projets qui ont fonctionné et s’allier à des expert(e)s. Un excellent point de départ pour identifier des projets, et donc des produits, systèmes et expert(e)s, sont les cahiers de différentes instances gouvernementales (ex. : Ministères des Ressources naturelles et de la Faune, Ressources naturelles Canada). Les municipalités peuvent également devenir membres d’associations regroupant des gestionnaires de flottes de véhicules municipales. Il est à noter que le recours à des expert(e)s est crucial si la municipalité planifie s’engager dans un processus de quantification des émissions de GES à des fins de vérification, afin d’être exempte de conflit d’intérêt.La mise en place de facteurs clés de succès favorise le suivi des actions qui seront prises dans un tel projet. Avec toutes ces informations, les gestionnaires municipaux pourront définir leurs objectifs ainsi qu’un calendrier de réalisation.

 

  • ORGANISER : Les gestionnaires municipaux auront à organiser le travail en définissant les ressources humaines et matérielles nécessaires à la réalisation du projet. Tout projet doit compter sur un(e) chargé(e) de projet qui gérera le projet. Il ou elle peut être interne ou externe mais son rôle est primordial pour l’atteinte des objectifs. Il ou elle pourra faire partie d’un comité interne selon le cas et l’envergure du projet.

 

  • DIRIGER : Cette phase  implique la gestion des ressources pour atteindre les objectifs.

 

  • CONTRÔLER / ÉVALUER : Cette phase sera facilitée par la mise en place des facteurs clés de succès introduits plus haut. La création d’indicateurs ou tableau de bord représente une très bonne méthode de suivi de la performance. Le responsable de projet aura ensuite à évaluer les résultats et apporter des actions correctives, le cas échéant.


Dans la mise en œuvre de ce plan d’action il ne faut pas oublier la gestion du changement qui est très délicate dans les municipalités. Une phase de sensibilisation sera peut-être nécessaire.

Impliquez-vous dans la trousse

Les experts derrière ce chapitre

Comité d'experts

Ingénieur junior Frédéric Faulconnier Frédéric Faulconnier
FPinnovations
Président Pierre Girard Pierre Girard
Réduction CO2
Chercheur sénior, ing. Steve Mercier Steve Mercier
FPInnovations
Voir la liste complète
des experts de la trousse