Impliquez-vous dans
Ma municipalité efficace

Présentement, il existe plusieurs modèles de lampes sur le marché. Toutefois, certaines consomment beaucoup d’énergie et deviennent de plus en plus difficiles à trouver pour le remplacement. Voici une liste des principales lampes disponibles sur le marché :

  1. Lampes incandescentes
  2. Lampes fluorescentes (T5, T5HO, T8, T12, fluocompacte)
  3. Lampes à décharge haute intensité:
    • lampes à la vapeur de mercure (VM)
    • Halogénure métallique (HM)
    • Sodium à haute pression (SHP)
    • Sodium à basse pression (SBP)
  4. Diode électroluminescente(DEL)
  5. Induction


Cette section donne plus de précisions sur les principaux types de lampes retrouvées sur le marché. Leurs nomenclatures, vous permettant de mieux les identifier, se trouvent en Annexe 2.

Le saviez-vous ? Le coût d’achat des lampes versus le coût en énergie

Une lampe T8 de 3$ peut coûter 30$ en électricité pour sa durée de vie utile. Le coût d’achat est donc secondaire dans l’évaluation du produit à acheter et il est nettement avantageux d’investir dans un système efficace.

 

1) Lampes incandescentes

Les lampes incandescentes sont généralement utilisées pour des éclairages intérieurs. La puissance des lampes varie entre 25 et 1500 watts. Il existe plusieurs familles de lampes incandescentes. Les plus connues sont les suivantes :

  • Lampe à incandescence standard (ampoule de maison)
  • Lampe halogène à filament de tungstène (éclairage pour vitrine et étalage)
  • Lampe halogène PAR (éclairage extérieur et éclairage accentué)
  • Lampe halogène infrarouge (utilisée pour le chauffage et dans les restaurants pour maintenir les plats au chaud)

 




Lampe halogène PAR





Lampe à incandescence standard

Figure 4 : Différents modèles de lampes incandescentes (Sources: Tout-Décoration, 2013 et Lampe&Ampoules.com, 2013)


Voici de manière générale, les caractéristiques des ampoules incandescentes :

Tableau 2 : Caractéristiques des lampes incandescentes

Indice de rendu de couleur (IRC)

97, excellent

Température de la couleur (kelvin)

2 500 à 3 000

Efficacité (lumens/watt)

10 à 35

Durée de vie (heures)

1 000 à 4 000, faible

Coût d’opération

Élevé

 

2) Lampes fluorescentes

Les lampes fluorescentes sont également utilisées pour des usages intérieurs. La puissance des lampes varient entre 17 et 215 watts. Les modèles les plus connus sont :

  • T5HO
  • T8
  • T12
  • Lampe fluocompacte

 

Figure 5 : Lampe fluorescente (Source: Home Depot, 2013)


Les lampes fluorescentes présentent des propriétés intéressantes mais il est important de considérer le facteur de ballast lors du calcul des économies. Le ballast est un composant du luminaire qui permet de fournir le bon voltage pour démarrer et maintenir la lampe allumée. L’utilisation d’un ballast est comme un circuit électrique, il engendre des pertes électriques et a pour conséquence d’augmenter la consommation électrique des luminaires. La consommation totale d’un luminaire est donnée par le fabricant. Par exemple, un luminaire composé de six tubes T5HO (haute décharge) de 54 watts consomme au total 357 watts (et non 6 x 54 watts = 324 watts).

Lampes fluorescentes T5HO, T8 et T12

Voici les caractéristiques des lampes fluorescentes T5HO, T8 et T12 :

Tableau 3 : Caractéristiques des lampes fluorescentes

 

T5HO

T8

T12

Indice de rendu de couleur (IRC)

85

85

73

Température de la couleur (kelvin)

4 100

4 100

3 500

Efficacité (lumens/watt)

70 à 104

80 à 100

60

Durée de vie (heures)

24 000 à 40 000 (typique : 30 000)

24 000 à 84 000 (typique : 30 000)

12 000 à 20 000 (typique : 20 000)

Coût d’opération

Bas

Bas

Élevé

 

Les fluorescents de type T12 sont présentement remplacés par des fluorescents T5, T5HO et T8 premium qui permettent une meilleure constance du flux lumineux. Pour une telle conversion, il est important de s’assurer que les critères de la Régie du bâtiment du Québec soient respectés.

 

Saviez-vous que les systèmes T8 ne sont pas tous égaux ?

En effet, un luminaire comprenant deux lampes économiques T8 de 32W peut générer 4300 lumens et consommer 62W alors qu’un même luminaire ayant deux lampes T8 performantes de 28W et un ballast efficace générera 4600 lumens et ne consommera que 48 watts. Et la différence de prix est faible !


Lampes fluorescentes compactes (ou fluocompactes)

Les lampes fluorescentes compactes ou fluocompactes sont de petite taille. Elles sont souvent utilisées pour remplacer les lampes incandescentes. Les fluocompactes offrent plusieurs avantages comparativement aux lampes incandescentes :

  • Environ quatre fois plus efficaces
  • Durée de vie utile environ dix fois plus longue
  • La couleur varie de 3000 à 4500 kelvins


Mais, elles ont aussi quelques inconvénients :

  • IRC de 82, plus faible que les lampes incandescentes qui ont un IRC de 97
  • Comme toute lampe fluorescente, elles nécessitent l’utilisation d’un ballast qui entraîne des pertes énergétiques et donc une hausse de consommation d’énergie
  • Peu performantes pour des usages extérieurs dû aux températures hivernales

 

Tableau 4 : Caractéristiques des lampes fluorescentes compactes

Indice de rendu de couleur (IRC)

82 à 85

Température de la couleur (kelvin)

3 000 à 6 500

Efficacité (lumens/ watt)

60 à 70

Durée de vie (heures)

6 000 à 15 000

Coût d’opération

Bas


3) Lampe à décharge à haute intensité

Les lampes à décharge à haute intensité fonctionnent similairement aux lampes fluorescentes et un ballast est aussi nécessaire. La famille des lampes de décharge à haute intensité est composée des lampes :

  • À la vapeur de mercure
  • Halogénure métallique
  • À sodium à haute pression
  • À sodium à basse pression


Lampe à la vapeur de mercure

Les lampes à la vapeur de mercure sont les modèles les plus anciens de la famille des lampes à décharge à haute intensité et elles sont très énergivores. Le temps d’allumage des lampes est de cinq à sept minutes.

Figure 6 : Lampe à vapeur de mercure (Source: Yamao, 2013)


Lampe à l'halogénure métallique

Les halogénures métalliques fonctionnent sur le même principe que les lampes au mercure et contiennent elles aussi de la vapeur de mercure. Leur temps d’allumage est toutefois moins long, soit de quatre minutes.

Figure 7 : Lampe aux halogénures métalliques (Source : Wikipédia, 2013b)

 

Tableau 6 : Caractéristiques des halogénures métalliques

Indice de rendu de couleur (IRC)

65 à 70

Température de la couleur (kelvin)

3 100 à 5 000

Efficacité (lumens/watt)

50 à 110

Durée de vie (heures)

6 000 (70 w) à 20 000 (400w)

Coût d’opération

Élevé


Lampe à la vapeur de
sodium à haute pression

Les lampes à la vapeur de sodium à haute pression sont des lampes à décharge haute intensité dont la durée d’allumage est de trois à quatre minutes. Elles sont fréquemment utilisées pour l’éclairage de rue et de nos jours sont remplacées par des lumières moins énergivores.

Figure 8 : Lampe à la vapeur de sodium à haute pression (Source : France Lampes)

 

Tableau 7 : Caractéristiques des lampes à la vapeur de sodium à haute pression

Indice de rendu de couleur (IRC)

22 à 85

Température de la couleur (kelvin)

2 100 à 2 700

Efficacité

50 à 140

Durée de vie (heures)

24 000 à 40 000

Coût d’opération

Élevé


Lampe à la vapeur de sodium à basse pression

Pour les lampes à la vapeur de sodium à basse pression, le temps de préchauffage est d’environ neuf minutes. Elles demeurent les lampes les plus économiques. Par contre, l’indice de rendu de couleur est très bas et par conséquent il est difficile de bien définir les objets sous cette lumière.

 

Figure 9 : Lampe à la vapeur de sodium à basse pression (Source : Wallonie, 2013)

 

Tableau 8 : Caractéristiques des lampes à la vapeur de sodium à basse pression

Indice de rendu de couleur (IRC)

5

Température de la couleur (kelvin)

1 740

Efficacité  (lumens/watt)

100 à 180

Durée de vie (heures)

14 000 à 18 000

Coût d’opération

Faible


4) Lampe aux diodes électroluminescentes

Les lampes aux diodes électroluminescentes (DEL) ont une place grandissante dans le monde de l’éclairage grâce à des performances s’améliorant sans cesse et à la baisse continue des prix. Toutefois, il devient difficile de comparer les différents luminaires et lampes. Plusieurs normes cherchent à baliser les spécifications techniques. Un bon point de départ est le Design Light Consortium, un organisme indépendant qui répertorie tous les appareils qui se conforment à certaines normes établies.

Généralement, les lampes au DEL sont plutôt directionnelles et contribuent donc à diminuer la pollution lumineuse.

Dans le cas des petites lampes vissées, les lampes DEL sont déjà très intéressantes car en plus des économies d’énergie importantes, leur durée de vie devient un atout incontournable.

Figure 10 : Lampe aux diodes électroluminescentes (Source : Universal LED, 2001)

 

Tableau 9 : Caractéristiques des lampes aux diodes électroluminescentes

Indice de rendu de couleur (IRC)

85

Température de la couleur (kelvin)

3 000 à 6 500

Efficacité (lumens/watt)

34 à 118

Durée de vie (heures)

5 000 à 200 000+

Coût d’opération

Faible

Coût de remplacement

Élevé


5) Lampe à induction

Les lampes à induction sont un autre type d’éclairage efficace qui connait une percée dans les dernières années. Il s’agit de lampes fluorescentes dépourvues d’électrodes et elles permettent de remplacer certains luminaires dans les bâtiments et les luminaires des rues.

 

Figure 11 : Fonctionnement d’une lampe à induction et comparaison avec une lumière à la vapeur de sodium à haute pression (Source : bcx Energy.com, 2011)

 

Tableau 10 : Caractéristiques des lampes à induction

Indice de rendu de couleur (IRC)

85

Température de la couleur (kelvin)

2 720 à 6 500

Efficacité (lumens/watt)

65 à 90

Durée de vie (heures)

100 000

Coût d’opération

Faible


Synthèse

Voici un tableau récapitulatif résumant les propriétés des différentes lampes

Tableau 11 : Tableau récapitulatif

Type de lampe

Efficacité (lumens /watt)

Durée de vie (heures)

IRC (%)

Couleur (kelvin)

Incandescente

10 à 35

1000 à 4000

97

2500 à 3000

Fluorescent T5HO

70 à 104

24 000 à 40 000 (typique : 30 000)

85

4100

Fluorescent T8

80 à 100

24 000 à 84 000 (typique : 30 000)

85

4100

Fluorescent T12

60

12 000 à 20 000 (typique : 20 000)

73

3500

Fluocompacte

60 à 70

6 000 à 15 000

82 à 85

3 000 à 6 500

Vapeur de mercure

25 à 60

24 000

22 à 50

4 000 à 7 000

Halogénure métallique

50 à 110

6 000 (70 W) à 20 000 (400 W)

65 à 70

3 100 à 5 000

Sodium à haute pression

50 à 140

24 000 à 40 000

22 à 85

2 100 à 2 700

Sodium à basse pression

100 à 180

14 000 à 18 000

5

1 740

DEL

34 à 118

5 000 à 200 000+

85

3 000 à 6 500

Induction

65 à 90

100 000

85

2 720 à 6 500

 

De façon générale, pour un éclairage plus blanc, il faut choisir une température de couleur élevée. Par contre, pour une définition plus exacte d’objets, il faut opter pour un IRC plus élevé. Lors du choix du luminaire, il est également important de faire un lien entre le prix, la puissance du luminaire ainsi que la durée de vie. Ce qui doit être analysé, ce sont les économies annuelles sur le coût supplémentaire. Dans certains cas, lorsque les luminaires sont peu sollicités, la période de retour sur l’investissement peut être longue.

Il revient à la municipalité de choisir la combinaison de caractéristiques qui répond le mieux à ses besoins, sachant que le choix de luminaire est du cas par cas. L’idée est de trouver le meilleur compromis entre ces diverses caractéristiques.

Impliquez-vous dans la trousse

Les experts derrière ce chapitre

Comité d'experts

Architecte, MOAQ, professionnelle accréditée LEED BD+C Vouli Mamfredis Vouli Mamfredis
Studio MMA
Expert-conseil, B. Ing., M.Sc Francis Pronovost Francis Pronovost
Écobâtiment
Ingénieur énergéticien Guillaume Porcher Guillaume Porcher
Green e-motion

Mandat spécifique

  • Gilles Auger
    AQAIRS
  • David Bérubé
    Quantum Énergie
  • Jean-François Baril
    AQME
  • Paul Dupas
    Écobâtiment
  • Frédéric Genest
    PAGEAU MOREL
  • Jean-Philippe Jacques
    AQME
  • Paul-Alexandre Langlais
    Ambioner
  • Léa Méthé-Myrand
    Écobâtiment
  • Marie-Josée Roy
    AQAIRS
  • Marie-Ève Sirois
    Écobâtiment
  • Denis Tanguay
    CCÉG
  • Sonia Veilleux
    Ambioner
  • Nicolas Lacroix
    Ecosystem
Voir la liste complète
des experts de la trousse